Améliorer la gestion des non-conformités dans les IAA

COMMENT RENFORCER LA GESTION DES NON-CONFORMITES DES PRODUITS ALIMENTAIRES?

Corps étranger, pas facile d’y voir clair !

Grande agitation ce matin chez Soprodal, lors du point quotidien.
Jean Villerest, le Directeur Commercial, vient de se faire remonter les bretelles par un client furieux : « Un consommateur a retrouvé un morceau de plastique dur et pointu dans un de nos produits ! Heureusement, la mère de famille s’en ai aperçu avant de servir ses enfants. Vous imaginez ce qui aurait pu se passer ? ».
Chacun en prend pour son grade : la production, les achats, la qualité.


Samia Neaux, Responsable Qualité, calme le jeu et prend les choses en main. Pas de doute, il faut ouvrir une non-conformité critique. Estimer l’impact mais aussi analyser le problème. Inclure tous les acteurs potentiels, sans oublier d’informer.

Traitement des non-conformités : un vrai travail d’enquête…

Avoir le contact client. Joindre le consommateur. L’appeler pour présenter les excuses de la Société, mais aussi tenter de récupérer le corps étranger. Identifier le lot concerné. Le bloquer. Prévenir la DDPP. Lancer un rappel. Récupérer le corps étranger. Le prendre en photo et diffuser aux acteurs concernés. Le faire analyser dans un labo spécialisé. Remonter sur les lots matières premières. Contacter les fournisseurs. Vérifier les contrôles avant démarrage des lignes. Consulter les interventions de la maintenance sur cette ligne …

A réception du corps du délit, chacun y va de son hypothèse, la plus probable étant … le fournisseur.

Mais c’est l’analyse qui va mettre l’équipe sur la bonne piste. Le résultat du labo est catégorique : le plastique vient d’un capot de protection d’un plafonnier.
Un contrôle approfondi de tous les plafonniers de la zone de la ligne de production permet de trouver l’origine. L’éclat est unique et correspond au corps étranger retrouvé.

Gestion des non-conformités : indicateur précieux pour l’amélioration qualité produits.

La non-conformité n’est pas close, loin delà.
Pourquoi une intervention en cours de production ? Et pourquoi n’a-t-elle pas été enregistrée ? Pourquoi les vérification « corps durs » avant démarrage n’ont-ils pas été utiles ? Quid de l’investissement pour un nouvel éclairage déjà réclamé aux 3 derniers budgets ? Les rayons X, le tri optique n’auraient ils pas décelé le corps étranger ? 

Mais aussi, comment mieux se préparer à ce type d’exercice, malheureusement difficile à éviter. Samia a compté ses mails sur ce sujet. Elle en est à plus de 200. Elle a dû faire des photocopies et des scans de documents papiers, envoyer des photos, imprimer le bulletin d’analyse. Comment tout regrouper ?

Et, zut ! Elle a oublié de prévenir Marc Chandon aux Achats de laisser tomber la piste fournisseurs …

Comment regrouper toutes les données liées aux non-conformités?

Comment exploiter positivement les non-conformités? 

3 piliers pour la gestion des non-conformités dans les IAA

Pour aller plus loin, téléchargez notre dossier thématique

Retrouvez bientôt le Web-séminaire  en vidéo

« Comment trouver les données produits en 1 clic ? »

du 28 septembre 2018